asbl Respect

Place à la créativité dans le massage (1et 2)

Créativité 1.   Inventer des mouvements imagés

Lorsque les enfants ont bien intégrés la série de mouvements, on peut faire appel à leur créativité pour garder le plaisir du massage. En duo, à tour de rôle, proposer d’inventer des mouvements agréables à recevoir dans le dos. Inventer un nom pour distinguer chacun des mouvements. Dessiner ces mouvements pour les retenir. Montrer des photos (ours, papillons, tempête…) et leur proposer d’inventer les mouvements que suggèrent ces photos.

Créativité 2.   Inventer des mouvements suggérés par la musique

On peut se servir de la musique non pas comme fond musical mais comme support à la créativité. Dans ce cas, quelques jours avant de proposer la séance libre je laisse les enfants écouter de temps à autre le morceau musical que j’ai choisi (2 ou 3 minutes pas plus !). Ils s’en imprègnent tout doucement tout en s’occupant à d’autres activités.

Le jour de la séance libre, pour cadrer la séance, je tiens à garder le mouvement global de début et le mouvement qui annonce la fin de la séance. Entre ces deux mouvements, les enfants peuvent laissent guider leur main par l’inspiration que leur procure la musique.

Pour cette activité libre, plus que pour les séances classiques il est important que celui qui donne le massage s’assure régulièrement pendant la séance que les mouvements donnés sont appréciés par celui qui le reçoit. Et bien sûr qu’il s’adapte à la demande.

Vous avez d’autres idées de massage créatif? Merci de les partager !

Bernadette Colard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *