asbl Respect

Temps de parole

Il est intéressant de prévoir un temps de parole, certainement  après les premières animations. Encourager les  enfants à s’exprimer à propos de la séance qui vient de s’écouler permet aussi bien à l’animateur qu’à ceux qui donnent et reçoivent le massage d’éventuellement rectifier le tir.

Lors de ces échanges, l’animateur  peut réaliser que si un enfant n’a pas apprécié tel ou tel mouvement c’est peut être parce qu’il n’a pas dit clairement pendant la séance ce qui le dérangeait ou que, celui qui « donnait » le massage n’en a pas (ou pas bien) tenu compte. C’est tout un travail  pour les enfants d’apprendre à dire ce qui dérange ou ce qui est bon et pour celui qui donne le massage, de s’adapter à la demande.

Il y a des mouvements qui ont plus de succès que d’autres. Certains enfants préfèrent « donner» le massage, d’autres, le « recevoir ». D’autres encore choisiront le do-in. Dans le courant de l’année, quand les enfants auront acquis les différents mouvements, on peut imaginer une certaine liberté, leur permettre d’effectuer le massage seul ou à deux et les laisser choisir quelle partie du corps masser.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous l’une ou l’autre anecdote à partager ?

Bernadette Colard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *