asbl Respect

Les scientifiques s’intéressent au toucher affectif, émotionnel.

De plus en plus de recherches et expériences mettent en lumière le pouvoir du toucher dans les interactions sociales.

En 2012, une équipe de recherche menée par Christian Keysers à l’université d’Amsterdam a découvert qu’une caresse, en plus d’activer l’insula responsable de nos sensations viscérales, stimule aussi la partie « classique » du cerveau dédiée au sens du toucher, le cortex somatosensoriel. Le système du toucher émotionnel ne serait donc pas complètement distinct du système de discrimination tactile.

Jacques Fischer-Lokou, maître de conférences à l’université de Bretagne Sud explique comment les contacts physiques modifient les liens sociaux.

La psychologue américaine : Katherine Shortall a observé, lors de ses expériences que les élèves touchés par leur enseignant se révélaient par la suite moins perturbateurs et que ces changements étaient observables par des juges extérieurs et neutres. »

Extraits du dossier  « La force du toucher » voir Revue : Cerveau & Psycho – Février 2016 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *