asbl Respect

Les enfants sont stressés à l’école

« Les enfants sont stressés à l’école ».
C’est ce qui ressort d’une enquête menée récemment auprès de ses lecteurs, par la revue flamande « Libelle ». Cette enquête révèle que déjà à l’école maternelle un enfant sur quatre souffrirait de stress. Nous vivons dans une société où le rythme de vie est très poussé et où tout est orienté vers la prestation et ce dès le plus jeune âge.
A l’école primaire, après la journée de classe bien chargée, il y a les devoirs et leçons et de plus, beaucoup d’enfants participent à de nombreuses activités extra scolaire qui, trop souvent, sont aussi axées sur le cognitif.
L’agenda des enfants est bien rempli et celui des parents représente une couse contre la montre. Qu’on le veuille ou non, le stress est communicatif.
Du côté des parents séparés, l’organisation, les horaires et les navettes qui en découlent engendrent facilement: soucis et tensions.

Nous savons tous qu’il existe de nombreux moyens pour réduire le stress, se détendre et se recentrer. A chacun de trouver ce qui lui convient !
Pour ma part, en tant que responsable d’une classe maternelle je suis partie à la recherche de ce qui pouvait le mieux convenir à ces enfants de 4 et 5 ans qui m’étaient confiés. Il me fallait trouver une activité qui pouvait se faire régulièrement, qui ne prenne pas trop de temps et qui puisse être intégrée à la vie de la classe. J’ai finalement opté pour le massage (chacun pour soi ou en duo). Il ne m’a pas fallu plus de quelques semaines pour en réaliser toute la richesse.
La petite séance quotidienne (10 à 15’) permet à l’enfant de «recharger sa batterie». C’est un moment de retour au calme, un moment privilégié pour revenir au centre de soi.
Les enfants sont sensibles au silence intérieur.
Parmi les bienfaits de cette technique je n’évoque ici que l’aspect: « retour à soi ». Mais il faut savoir qu’elle apporte bien plus, entre autre dans le domaine relationnel et physique.

En pensant à la richesse de ces quelques mouvements si simples, je rêve de voir un jour cette activité reconnue par les autorités (directions d’écoles, inspection scolaire, l’éducation nationale) et intégrée au programme scolaire. C’est chose faite en Suède depuis de nombreuses années et d’autres pays nordiques sont prêts à suivre le pas.
A quand ce fabuleux cadeau pour nos enfants en Belgique ?

Avez-vous des suggestions ? Merci de les partager !
Bernadette

3 Commentaires

  1. mathieu

    Bonjour
    Je suis , nous sommes (la famille) adepte et convaincu du bienfait des massages.
    J’ai essayé de faire « entrer » le massage au travail et pour toucher la direction il a fallu d’abord passer par la sensibilisation du personnel…y a t-il réelement un besoin une attente?? dans mon entreprise, mon école?
    Donc pour « entrer » dans les écoles il faut je crois, sensibiliser les parents,
    donc passer par les associations de parents; proposer des ateliers parents-enfants aux journées fancy-fair; parce que le stress à l’école découle du stress familial.
    Pour moi l’un ne va pas sans l’autre.
    bonne route!
    Si pendant les vacances vous proposez des ateliers parents-enfants 8-12 ans nous sommes interressés
    merci

    Répondre
    1. respectasbl

      Merci Mathieu pour ta réaction à cet article!
      Bonne idée de réunir l’équipe enseignante pour voir ensemble s’il y a un besoin, des attentes particulières et voir ce que pourrait apporter cette technique de détente dans les classes et par ricochet, à toute l’école.
      Sensbiliser les parents, oui c’est important, il faut qu’ils connaissent les motivations et découvrent comment fonctionne le massage dans le cadre scolaire.
      Passer par l’association de parents, c’est pas mal et pourquoi pas en parler aussi au Pouvoir Organisateur de l’école? Cela peut se révéler positif . Il faut savoir que le P.O. est partenaire éducatif et garant de projets d’école.
      Organiser des ateliers de massage “parents-enfants” lors de la fancy-fair? Je dirais oui si l’activité est menée par une personne formée à la technique et si la séance peut se dérouler dans un endroit relativement calme.
      Pour des séances de massage: parents-enfants pendant les vacances tu trouveras des renseignements sur ce blog, 2 articles plus bas: “Atelier parents-enfants” à l’espace BamboO ».
      Et pour terminer, j’aimerais rectifier une chose: pour moi, le stress ne vient pas d’un côté ou de l’autre. Nous devons apprendre à gérer ce rythme effréné que nous subissons tous, tant à l’école qu’à la maison!
      Voilà Mathieu, j’espère avoir répondu à tes questions et te souhaite bonne chance pour mener ton projet à bien!

      Chers lecteurs, si vous avez d’autres idées ou si vous voulez faire part de votre expérience dans la mise en place de séances de massage à l’école, à vous la parole!
      Bernadette

      Répondre
    2. Michèle

      Bonjour Mathieu, je suis convaincue comme toi, que si nous arrivons à toucher les parents par le biais d’exercices de relaxation au travers d’ateliers pratiques à partager avec leurs enfants, un grand pas sera fait vers la sensibilisation des bienfaits du massage respectueux . Je propose occasionnellement des ateliers, où je réunis (grands-)parents et enfants pour un temps de détente et de bonne humeur. Chacun se découvre autrement par des exercices d’auto-massage des mains, des pieds, des bercements de chaque partie du corps, des massages du dos, des bras et de la tête. Chacun entrant dans la « bulle » de l’autre de façon ludique et respectueuse. Ces jeux de massage ont un réel bénéfice physique et mental, les enfants comme les parents sont plus calmes, plus sensibles et conscients de leurs corps. Mais aussi, chacun devient attentif au bien-être de l’autre.
      Si tu désires initier un atelier parents-enfants au sein de ton école, n’hésite pas. Même si lors des journées fancy-fair ou autres, les participants parfois très éclectiques, dans des tenues vestimentaires pas toujours adéquates, se mêlent à l’atelier plus par curiosité que par réel intérêt. Qu’importe ! L’essentiel c’est qu’ils soient touchés par cette discipline et repartent avec une toute autre idée et moins de préjugé.
      Michèle
      L’archipel insolite

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *